Napoleon Washington en concert

- Accueil - A voir à Rouen - Festivals - Tournées - Événements - Interviews - Derniers Concerts - L'Histoire - Compilations -
- Traces de Passage - Les Chroniqueurs - Contactez nous - Les Incontournables - Les Liens - Hommage -
- Américains - Australiens - Belges - Britanniques - Canadiens - Espagnols - Français - Italiens - Suisses - Yougoslaves -

Dernière modification le 28 mai 2005

Le 17 mai 2005, les Hoodoomens et Napoléon Washington étaient  au Puzzle à Caen 

Nous connaissons tous les Hoodoomens, ils passent et repassent en basse Normandie, dans l'Eure et bizarrement assez peu en haute Normandie. Le concert de puzzle Blues en ce 17 mai 2005, (5ème édition je crois) à fait paraître en première partie, 4 gamins en foire. Un début pour prendre leurs marques, et 1h30 de bonheur intense sans s"arrêter. du Jump, et fait nouveau, quelques nouveaux morceaux plutôt genre Rock - mais à peine -augurant sans doute la mise en bouche d' une troisième galette, va savoir....bref des compagnons idéalement rodés à la bonne humeur. Et le public présent ne si est pas trompé. le magnifico Pascoulet, inimitable y est allé de son solo a vous couper le souffle, ce type là mon gars, vaut mieux lui laisser les clé de l' auberge, à coup sur c'est lui qui fermera tant il ne s' arrête jamais.

À propos pour faire un parallèle sans doute stupide, mais bon pourquoi pas, la légende courait dans le milieu du cyclisme professionnel des années 60, qu’un certain BARTALI, généreux coureur de l’équipe italienne, devenait irrésistible lorsque la veine de son mollet apparaissait gonflée, comme gorgée de cette énergie dont lui seul avait le secret. je me souviens encore de ce que racontaient les anciens, la veine, la veine... disaient-ils en observant ce champion, cela voulait tout dire et malheur a celui qui ne tenait pas dans la roue. Fermons la parenthèse, mais ouvrons la pour le petit Pascoulet n’avez vous jamais remarqué à quel point l'artère de son coup se gonfle lorsque celui-ci est en transe. Normal pour un groupe s’appelant les Hoodoomens me direz-vous.

Quant à Napoléon Washington, bipède généreux et agréable, n’ayant aucun rapport avec le sinistre Bonaparte dit 1er de son époque, au moins par sa coupe de cheveux, engager un set seul devant les 120 personnes de ce petit théâtre chaleureux et cela pendant plus d' une heure, chapeau bas Monsieur. 

Un Blues rural, faisant quelques fois penser au films de Scorcess, vous prend les tripes jusqu' à vous faire dresser le poil sur les bras. Quelle force! À se demander comment il ne casse pas plus souvent le manche des ses guitares. Quelle profondeur! Wahouuuuuuuu ça déménage! Et lorsque l’artiste vous glorifie d'un morceau de JB Lenoir, alors là, c'est à vous taper le cul parterre.

La dernière partie de son récital, fait souvent référence au vaudou, encore me direz-vous, que voulez-vous a force de côtoyer des gens comme les Hoodoo. Et que dire de sa voix de chanteur, puissante, précise, totalement différente du personnage lorsqu' il vous parle, une surprise totale. L’artiste raconte un blues imagé, un Blues de la misère, fait de complaintes et de pleures le plus souvent, lorsque la rage, la colère de l'injustice se libère de cette poitrine suisse. Tout compte fait, l'homme nous enseigne le plus souvent que nos plaintes d'aujourd'hui ne sont rien encore comparées à la douleur que ressentaient ces pauvres black's. A plusieurs reprises, j'ai ressenti une salle respectueuse, silencieuse, ne désirant que taper la godasse pour rythmer le chant, pour accompagner ce personnage attachant, mais cependant bien incapable de s' exécuter tant l' expression de l' artiste vous prenait à la gorge. Oui, chapeau bas Monsieur l' artiste, pour l’avoir rencontré lors de son passage à la Traverse il y a quelques temps déjà, je peux vous dire que l’artiste est devenu grand!

Bref une sacrée soirée............. 

Ricky Bluesfeeling

Photos: Marc Loison

 

 

- Américains - Australiens - Belges - Britanniques - Canadiens - Espagnols - Français - Italiens - Suisses - Yougoslaves -
- Traces de Passage - Les Chroniqueurs - Contactez nous - Les Incontournables - Les Liens - Hommage -
- Accueil - A voir à Rouen - Festivals - Tournées - Événements - Interviews - Derniers Concerts - L'Histoire - Compilations -