Sexy Mozar Funkers en Concert

- Accueil - A voir à Rouen - Festivals - Tournées - Événements - Interviews - Derniers Concerts - L'Histoire - Compilations -
- Traces de Passage - Les Chroniqueurs - Contactez nous - Les Incontournables - Les Liens - Hommage -
- Américains - Australiens - Belges - Britanniques - Canadiens - Espagnols - Français - Italiens - Suisses - Yougoslaves -

Dernière modification le 04 sept. 2004

Le 14 décembre 2003, Sexy Mozar Funkers au Brooklyn Café de Rouen (76)

Sexy Mozar Funkers ???? Mais qu’est ce qui se cache derrière ce jeu de mots à peine dévoilé ? Un hommage sincère et appuyé à toutes les mamans du monde ?  Un plébiscite pour un jeune prodige de la musique classique ?  Un spectacle de superbes filles dénudées digne des plus grands cabarets Parisiens ?  Non, rien de tous çà ! Tout simplement, un sympathique combo qui restitue sans prise de têtes, une musique joyeuse, festive et idéale pour alimenter les appétits les plus voraces de Fétards de tous poils, de Noceurs jusqu’au-boutistes, de Bringueurs extralucides et autres Clubbers fourvoyeurs de Dance Floor. Un répertoire de reprises de Funk torride et de Rhythm and Blues explosif qui lorgne sans équivoque vers le Disco, la Musique Latine, le Reggae et la Soul Music

Une formation de sept éléments qui n’hésite pas à reprendre des titres connus de tous (ou presque) sans crainte de soutenir la comparaison.

A commencer par l’assise rythmique, essentielle dans le registre exprimé, avec la justesse de Serge Tsenkoff à la basse et la dextérité de Denis Béguier à la batterie, en dynamiteurs de service, complices à l’unisson. La ravissante Agathe Turpin s’impose au chant, d’une voix chaleureuse, limpide et puissante, jamais forcée, soutenue par les choeurs de Denis et de Laurent Demaretz, également à la guitare. 

Ce dernier démontre avec brio et efficacité que l’abus de solos interminables et de chorus à rallonge n’est vraiment pas nécessaire, le principal demeurant de jouer la note précise au moment où il le faut. Thomas «Ben» Bourreau à la trompette et Fred Motte aux saxophones (Alto et Ténor) amènent de leurs interventions bienvenues, un volume supplémentaire et indispensable, aux titres dansants et entraînants explorés, consolidés par la participation de Franck Collette au clavier.

Au final des trois sets, le concert s’est révélé goûteux et digeste à la mise en place travaillée et soignée, le renfort de l’harmoniciste (Espagnol) José Carlos, sur quelques titres, ne fut pas non plus négligeable.

Un seul petit regret toutefois, qu’il n’y est pas eu plus de monde présent, en cette fin d’après midi dominical, pour se laisser (trans)porter par les rythmes métissés et effrénés distillés par les Sexy Mozar Funkers. Séance de rattrapage vivement conseillée et chaudement recommandée, le dimanche 11 janvier 2004 au même endroit dés 18 heures, histoire de commencer l’année du bon pied… Move your body !!!

Lucky Jean Luc

 

- Américains - Australiens - Belges - Britanniques - Canadiens - Espagnols - Français - Italiens - Suisses - Yougoslaves -
- Traces de Passage - Les Chroniqueurs - Contactez nous - Les Incontournables - Les Liens - Hommage -
- Accueil - A voir à Rouen - Festivals - Tournées - Événements - Interviews - Derniers Concerts - L'Histoire - Compilations -