Pimento en concert

- Accueil - A voir à Rouen - Festivals - Tournées - Événements - Interviews - Derniers Concerts - L'Histoire - Compilations -
- Traces de Passage - Les Chroniqueurs - Contactez nous - Les Incontournables - Les Liens - Hommage -
- Américains - Australiens - Belges - Britanniques - Canadiens - Espagnols - Français - Italiens - Suisses - Yougoslaves -

Dernière Modification le : 16/06/05 

Le 3 juin 2005, Pimento en concert au Bateau Ivre à Rouen (76). 1ere partie : BBC.

En première partie de Pimento au bateau ivre, le trio de BBC nous a proposé une musique dont l’énergie est puisée dans le registre du rock anglais. The Jam semble être une référence pour ces trois zigues de la scène locale. Des pointes de Ramones et d’Angel City, glanées ça et là, ponctuent le set d’un BBC très soucieux de nous faire remonter à la fin des 70’s où le rock était sans concession et sans état d’âme, 100 % ou rien. Mélodieuse et puissante à la fois, la musique de BBC est à classer dans le rayon « Rock pur » dont la performance reste convaincante par sa justesse et son honnêteté. Les fans de Inmates et de Nine Below Zero y trouveront également leur compte, les autres devront réviser leurs « a priori » où rester à la maison. Pour notre part rien ne vaut, chaque jour, de prendre un bon coup de rock dans la face. 

Clic pour agrandir

A noter que BBC participe à l’enregistrement d’une compilation intitulé « Bluesy Experience », à l’initiative de l’association « Cœur de Blues » de Haute Normandie,

une galette à laquelle participe également le groupe Pimento qui se présentait sur la scène du Batô avec son nouveau répertoire.
Dés les premières notes, le son saturé et massif de la guitare de Laurent Magniez a fait parler la poudre. 

Clic pour agrandir

Des riffs, simples, puissants et redoutables plus empruntés à un registre résolument Pop Rock Seventies ont de suite provoqué un mouvement de foule vers le devant de la scène. La rythmique, lourde et burnée, élaborée par Damien Train aux baguettes et Nicolas Garnier à la basse 5 cordes est venue étayée solidement l’édifice. La voix suave et rauque de Carol Ann Croft s’est attaquée avec brio aux compositions du groupe et aux reprises d’inspiration plutôt Bluesy (Mustang Sally, The Thrill is gone…)

Clic pour agrandir

Leur prestation est soulignée par une présence scénique qui,  sans être trop démonstrative, est agrémentée de quelques attitudes rock’n’roll du meilleur effet. Et quelle sensualité torride et pimentée émane de Carol Ann lorsqu’elle chante cheveux au vent !  

Clic pour agrandir

Nicolas Garnier nous montre l’étendue de sa technique avec plusieurs chorus au slap furieux qui a touché le public au plexus. Comme quoi une guitare ou une basse sont des armes à ne pas laisser entre toutes les mains. Pour le bouquet final, Pascal Bertout à l’harmonica rejoint les musiciens pour faire le boeuf sur les derniers morceaux. En trois sets, ce groupe nous a convaincu de l’évolution de son style et il faudra désormais compter avec le Pimento nouveau, cru 2005.

Jérôme Mad Man, Frère Toc et Lucky Jean Luc

Photos: Thomas Dequin

Le 11 mai 2004 à l’Exo 7 de Petit Quevilly (76)

Pour fêter la sortie de leur galette intitulée Fighting Monsters, le groupe Rouennais Pimento s’est offert un set d’environ quarante cinq minutes énergique et communicatif sur la scène chaleureuse de l’Exo 7.

Clic pour agrandir

Bénéficiant d’un gros son, idéal pour mettre en valeur le répertoire Pub Rock exprimé fait de reprises bienvenues et de compositions judicieuses (résolument Rock’n’Roll), Pimento a atteint un sacré niveau d’ensemble. Carol Ann Croft se donne toujours autant en alliant sens inné du show et envolées vocales maîtrisées, 

Laurent Magniez s’affirme de plus en plus en guitariste stylé et imaginatif, Guillaume Vendange de sa basse explicite apporte un placement rythmique nécessaire et indispensable au jeu de baguettes voluptueux et limpide de Julien Surget.

  

Clic pour agrandir

Une unité incontestable et authentique qui s’exprime par une puissance palpable, une diversité audible et une intensité manifeste. Du fort bel ouvrage qui mérite sans nulle doute de s’exporter aux quatre coins de l’hexagone…

Clic pour agrandir

Wait and See !

Lucky Jean Luc

Photos: Christian Rock

Le 19 janvier 2003  au bar "le Prado" à Rouen

Après deux exceptionnelles soirées passées en compagnie des Bloosers, je me décide en ce dimanche après midi pluvieux d’hiver, d’aller jeter une oreille attentive à la nouvelle mouture de la formation rouennaise, Pimento. En effet, après quelques mois de silence du au départ du guitariste Julien Campus, le groupe (re)fait doucement parler de lui, avec en point d’orgue, il y a quelques semaines, la 1ere partie du concert de Little Bob à l’Exo7…

En deux bons sets (mis en valeur par Eric Martinez au son), Pimento propose un registre que l’on peut qualifier de "Pub Rock", entre Rock’n’roll et Blues. Le florilège de reprises (Honky Town Women, Superstition, Mustang Sally…) agrémenté de quelques compos donne l’étendue d’un répertoire assimilé et accompli. La pétulante chanteuse britannique (qui vit dans notre belle région normande depuis de nombreuses années), Carol Ann Croft s’impose naturellement par sa présence scénique et par ses qualités vocales. Sa voix, sensuelle et nerveuse, rauque et chaude, évite de sombrer dans la pale copie et se révèle originale et prenante. Il faudrait être de marbre pour rester insensible…

Clic pour agrandir

Sans vouloir faire de comparaison avec son prédécesseur, le guitariste Laurent Magniez titille ses cordes, sans être trop démonstratif et exubérant, parfois même un peu en retrait, en apportant sa touche personnelle et en posant les notes au moment juste, même si l’utilisation d’effets ne me semble pas toujours nécessaire sur certains morceaux.

Clic pour agrandir

La section rythmique s’affirme de plus en plus à chaque sortie. Guillaume Vendange peaufine son jeu de basse 5 cordes avec perfectionnisme et légèreté bien soutenu, derrière ses fûts, par Julien Surget, dynamique et aérien pour porter la touche finale nécessaire à la cohésion de l’ensemble. Le temps de saluer tout ce beau p’tit monde, je repars conscient d’avoir passer un agréable moment en me disant qu’il faut de nouveau compter sur Carol Ann et ses acolytes… Ce n’est sûrement pas moi qui vais le regretter…

Lucky Jean Luc

Photos: Lucky Jean Luc

 

- Américains - Australiens - Belges - Britanniques - Canadiens - Espagnols - Français - Italiens - Suisses - Yougoslaves -
- Traces de Passage - Les Chroniqueurs - Contactez nous - Les Incontournables - Les Liens - Hommage -
- Accueil - A voir à Rouen - Festivals - Tournées - Événements - Interviews - Derniers Concerts - L'Histoire - Compilations -