Mama's Biscuit en concert

- Accueil - A voir à Rouen - Festivals - Tournées - Événements - Interviews - Derniers Concerts - L'Histoire - Compilations -
- Traces de Passage - Les Chroniqueurs - Contactez nous - Les Incontournables - Les Liens - Hommage -
- Américains - Australiens - Belges - Britanniques - Canadiens - Espagnols - Français - Italiens - Suisses - Yougoslaves -

Dernière modification le 13 févr. 2005

le 9 janvier 2005 Mama’s Biscuit en concert au One Way à Saint Ouen (93).

Dans la fourmilière que constitue les Puces de Saint Ouen, pleine de fripes, de fringues, de brocante et de bibelots, où les communautés se côtoient et se mélangent, il est un bistro concert incontournable qui perpétue sans détour le spectacle vivant et la musique « live ». Au 50 de la rue Jules Vallès, à l’endroit même du célèbre Baryton, le One Way s’ouvre aux autres et s’érige tout simplement comme un lieu de rencontres, d’échanges et de rassemblement. Tous les samedis, dimanches et lundis, Christine et Luc, secondés depuis peu par la jolie Ramona, accueillent chaleureusement les clients plus ou moins branchés par les formations musicales à forte inspiration Bluesie. Le sourire est naturel, l’entrée gratos, la bière est fraîche et les concerts qui débutent vers 18 heures de qualité… Une bonne occasion en ce dimanche de janvier d’aller se réjouir les esgourdes avec la venue de Mama’s Biscuits, formation de la région parisienne au sein de laquelle s’épanouissent quelques pointures de la scène Blues hexagonale.

Clic pour agrandir        Clic pour agrandir

Stan Noubard-Pacha est depuis longtemps le guitariste attitré de Benoît Blue Boy, Thibaut Chopin, son contrebassiste régulier et le polyvalent batteur Simon Boyer s’exprime notamment du Jazz New Orléans (avec Marc Laferriére) au Blues déjanté (avec Jeff Zima), tous trois réunis au service de la chanteuse Véronique Sauriat qui apporte sa sensibilité toute féminine à un chant touchant et voluptueux. Les groupes de Blues ne sont pas si nombreux dans notre beau pays à pouvoir puiser en profondeur dans le répertoire des années 50 et 60 en évitant les grands standards du genre. 

Véronique et ses acolytes réussissent aisément leur travail de défrichage et de découverte avec ce qu’ils proposent sur scène où la diversité des morceaux s’inscrit comme évidence. 

Clic pour agrandir      Clic pour agrandir

Stan peut alors laisser défiler ses élans communicatifs de sa « six cordes » profitant d’une rythmique judicieuse d’un tandem Boyer/Chopin en osmose complète. Thibaut installe par moment sa « grosse mémère » au repos s’essayant sans coup férir à l’harmonica, à la guitare et au chant. Véronique propose aussi un jeu de guitare simple et délicat quand elle délaisse le micro sur quelques titres…  

Une musique chaude, riche et profonde qui se prête volontiers aux invitations, le piano n’attendant que çà, Julien Brunetaud ne s’est pas fait prié… Benoît Blue Boy à l’harmo et au chant, « Chicken » Fab Bessouat (de JB Boogie) et Guillaume Kissel (des Bloosers) aux baguettes, Monsieur OO et Jeff (du Hot Fella’ Blues Band), Manu Guillou à la gratte et Sébastien Duval (du Thierry Anquetil Blues Band) à la basse électrique s’en sont payés également une bonne tranche… 

Quand je vous disais que l’endroit était propice à la réunion et aux partages, des instants forts vécus à fond, autant sur scène que dans la salle, qui font qu’à peine avoir quitter les lieux, on a qu’une seule envie : revenir…
Programmation complète sur www.oneway-cafe.com

Lucky Jean Luc

Photos: Gérard DeCastro

 

- Américains - Australiens - Belges - Britanniques - Canadiens - Espagnols - Français - Italiens - Suisses - Yougoslaves -
- Traces de Passage - Les Chroniqueurs - Contactez nous - Les Incontournables - Les Liens - Hommage -
- Accueil - A voir à Rouen - Festivals - Tournées - Événements - Interviews - Derniers Concerts - L'Histoire - Compilations -