Robert Johnson

- Accueil - A voir à Rouen - Festivals - Tournées - Événements - Interviews - Derniers Concerts - L'Histoire - Compilations -
- Traces de Passage - Les Chroniqueurs - Contactez nous - Les Incontournables - Les Liens - Hommage -
- Américains - Australiens - Belges - Britanniques - Canadiens - Espagnols - Français - Italiens - Suisses - Yougoslaves -

Dernière Modification le : 14/08/04

  Nom  Johnson
Prénom  Robert
Né le  8 mai 1911Hazelhurst, Mississippi
à  
Dcd en 1938 par empoisonnement
à Greenwood, Mississippi
Site Non Officiel Par Olivier Lataillade perso.club-internet.fr/latailla/RJohnson/RJpage
Site officiel  

En bref

Fils de Julia Major Dodds et Noah Johnson. Il portera d'abord le nom de Robert Dodds puis le nom de son beau père Robert Spencer. C'est a l' adolescence qu'il reprendra le nom d'un père qu'il n'a pas connu Johnson..
Il commencera par l'harmonica avant de se lancer dans la guitare.

1929     Il épouse Virginia Travis qui mourra en couche l'année suivante.

1930      Il rencontre Son House et Willie Brown qui tournent dans la région. Leur musique le renverse. Mais les deux hommes se moquent de lui, il n'a aucun talent. Il quitte Robinsonville pour Hazelhurst en leur promettant de revenir.

1931      Il se marie en secret avec Calletta "Callie" Craft. Quand il rentre à Robinsonville Son House et Willie Brown n'en reviennent pas. La rumeur démarre, il aurait vendu son âme au diable pour apprendre à jouer le Blues.
Sa carrière est lancée, la légende est née.

1936      Fin novembre il passe 5 jours en studio à San Antonio. Il enregistrera 16 titres

Kindhearted Woman Blues
I Believe I'll Dust My Broom
Sweet Home Chicago
Rambling On My Mind
When You Got a Good Friend
Come On In My Kitchen
Terraplane Blues
Phonograph Blues
32-20 Blues
They're Red Hot
Dead Shrimp Blues
Cross Road Blues
Walking Blues
Last Fair Deal Gone Down
Preaching Blues (Up Jumped the Devil)
If I Had Possession Over Judgment Day

1937      Il retourne en studio, à Dallas cette fois ou il enregistre 13 titres.

Stones In My Passway
I'm A Steady Rollin' Man
From Four Until LateHell hound On My Trail
Little Queen of Spades
Malted Milk
Drunken Hearted Man
Me and the Devil Blues
Stop Breakin' Down Blues
Traveling Riverside Blues
Honeymoon Blues
Milkcow's Calf Blues
Love in Vain

1938      Il tourne entre St Louis, Memphis et le Delta. Malgré de nombreuses rumeurs sur les causes de sa mort, la plus couramment retenue est l'empoisonnement. Coureur de jupons, il aurait été victime d'un mari jaloux.

1996   The Complete Recordings Robert Johnson    
Robert Johnson The complete Recording.jpg (5153 octets)  
Pascal Lob (2002)
Cette double galette regroupe les 29 titres enregistrés par Robert Johnson. Pour la moitié d'entre eux il y a même deux prises .On retrouve dans le livret les deux seules photos existantes de la légende, les textes de chaque titre, l'histoire de l'homme et le contexte. Une édition très réussie.
Véro (2002)
Le son déroute ceux qui n'ont pas l'habitude des enregistrements de cette époque. Il jouait tourné vers le mur, pour qu'on ne lui pique pas sa technique. Incontournable! Le légendaire Sweet Home Chicago prend sa source ici !
Bruno 2A (Oct 2003) Tout simplement un indispensable de toute discographie. Le Blues à l'état pure, sans fioriture. Une merveille.
Zebulon (juillet 2004) Absolument énorme!!!!!!!!!! La base de la musique actuelle. Plus qu'une oeuvre, une façon de penser.

Envoyer sur cette galette.

 

- Américains - Australiens - Belges - Britanniques - Canadiens - Espagnols - Français - Italiens - Suisses - Yougoslaves -
- Traces de Passage - Les Chroniqueurs - Contactez nous - Les Incontournables - Les Liens - Hommage -
- Accueil - A voir à Rouen - Festivals - Tournées - Événements - Interviews - Derniers Concerts - L'Histoire - Compilations -